La coopération au service de l’innovation pédagogique

Appel à contribution pour un numéro thématique : La revue dédiée aux innovatrices et innovateurs pédagogiques continue son chemin. Après deux années, les membres du comité de rédaction ont souhaité, pour le prochain volume 3(1) dont la parution est prévue en octobre 2016, solliciter des manuscrits sur le thème de La coopération au service de l’innovation pédagogique .

En effet, nous avons constaté que collaboration et coopération sous-tendent nos enseignements, particulièrement dans nos salles de classe, deviennent un mode de fonctionnement favorisant la coconstruction et se révèlent souvent impulsées par les innovations pédagogiques. Il nous semble donc pertinent d’explorer les trois axes suivants en contexte d’innovation pédagogique :

1). coopération entre étudiants
2).  coopération entre professeurs
3). coopération professeur et/ou étudiant et/ou un tiers (coopération inter institutionnelle, interdisciplinaire, académique / administratif, privé / académique).

Tous les chercheurs, professeurs, enseignants, formateurs et conseillers pédagogiques, de toutes disciplines et de tous niveaux d’enseignement, sont invités à proposer un manuscrit. Vos contributions peuvent prendre une des formes suivantes :

– des articles théoriques et d’opinion argumentée
– des articles de recherches
– des articles opérationnels (évaluation, dispositif innovant, etc.)

Plus d’informations sur les formes des manuscrits à soumettre sont disponibles sur

http://www.walderpublications.ch/soumettreunarticle.php .

L’évaluation des manuscrits se fonde sur les six critères suivants :

1). Apport d’éléments nouveaux et originaux (démonstration claire de la contribution à l’avancement des connaissances en matière d’innovation pédagogique)
2). Clarté du but et de la pertinence de l’article (problématique, objectif pédagogique, perspective et/ou pratique enseignante innovante adoptée, etc.)
3). Pertinence de la méthode de recherche et/ou d’analyse
4). Présence et importance des résultats, des recommandations et de la conclusion
5). Références bibliographiques complètes, récentes et pertinentes
6). Qualité de la langue écrite


CONSIGNES DE PREPARATION DU MANUSCRIT

Les manuscrits doivent être fournis en format Microsoft® Word et les images insérées dans le texte en format PDF. Les manuscrits qui ne respectent pas les recommandations suivantes sont immédiatement retournés à leur auteur pour mise en conformité, avant toute transmission aux membres du Comité d’évaluation. En cas d’acceptation, l’éditeur se réserve le droit de modifier certaines formulations de manière à adapter les manuscrits au style rédactionnel de la revue.

De façon spécifique, l’auteur veillera à respecter les normes suivantes :

1). La langue de rédaction est le français.

2). Police : Utilisation de la police Arial 10 points avec simple interligne pour l’ensemble du manuscrit. Les polices de caractères de couleur, les caractères gras, ainsi que les notes de bas de page ne sont pas admises. Les locutions étrangères (latin ou anglais) sont dactylographiées en italique et traduites en français.

3). Organisation du manuscrit selon la séquence suivante : page titre, résumé et mots clés, résumé en anglais (abstract and key words), texte, références, tableaux et figures (1 par page).

4). Toutes les pages sont numérotées.

5). La page de garde comporte : le titre de l’article, la liste des prénoms et noms des auteurs ; la contribution réelle et respective de chaque auteur au travail, l’affiliation institutionnelle est précisée en bas de page, les titres académiques ne sont pas admis. Il est nécessaire de préciser en bas de page le nom, l’adresse, le numéro de téléphone et l’adresse électronique de l’auteur responsable de la correspondance à propos du manuscrit. Ces données ne sont acceptées que pour un seul auteur.

6). Le résumé, de 300 mots au maximum, sera structuré en reprenant les rubriques suivantes : contexte, buts, méthodes, résultats, conclusion. Cette structure peut cependant être adaptée en fonction des caractéristiques de l’article.

7). Un maximum de 5 mots clés est énuméré.

8). Un résumé similaire est rédigé en langue anglaise, avec les mots clés en anglais.

9). La longueur du texte seul, excluant la page de titre, les résumés, les tableaux, les figures et les références, ne doit pas dépasser la limite de 5000 mots.

10). Il n’est pas accepté plus de 4 figures ou photographies par article.

11). Dans la section bibliographique, les références sont présentées par ordre alphabétique selon le format APA 6e édition. Dans le texte, les références seront indiquées (Nom, Année) ou (Nom et al., Année).

12). Le nombre de références est limité à 20.


CALENDRIER

– Réception des contributions pour expertise en double aveugle, au plus tard le :  30 mai 2016

– Retour des experts et décision du comité de rédaction :  30 juillet 2016

– Texte définitif au plus tard :  15 septembre 2016

– Sortie du numéro thématique :  15 octobre 2016


L’EQUIPE DE LA REVUE

Comité de rédaction

Marie ALDERSON, Ph.D., Professeure titulaire, Université de Montréal, Canada

Emmanuel DUPLÀA, Ph.D., Professeur agrégé en technologies éducatives, Université d’Ottawa, Canada

Philippe FELLERATH, Enseignant, Collège Paul Langevin, Elne, France

Serigne Touba Mbacké GUEYE, Ph.D., Université de Sherbrooke, Professeur, Cégep de Granby, Canada

Kathleen LECHASSEUR, Ph.D, Professeure agrégée, Université Laval, Canada

Dan LECOCQ, Maître de conférences, Université Libre de Bruxelles, Belgique

Francisco A. LOIOLA, Ph.D., Professeur titulaire, Université de Montréal, Canada

Huguette THIBEAULT, M.Éd., M.Sc., Professeure-chercheure, Dép. de biologie, Cégep de Saint-Hyacinthe, Canada

Anne M. WALDER, Ph.D., D.B.A., Professeure associée, Université de Montréal, Canada


CONTACT

Demande d’information : anne.mai.walder@umontreal.ca

Dépôt des manuscrits : manuscrit@walderpublications.ch