« Tout enseignant est un innovateur pédagogique en puissance. » Philippe FELLERATH

Innovations pédagogiques, nous partageons, et vous?

Vol. 1, No. 1, pp. 7-16

Résumé : Être un innovateur pédagogique ne se décrète pas. Pour le devenir, il faut s’inscrire dans la durée et dans le temps. Une démarche volontariste, volontiers erratique, à la pensée toujours ouverte, englobant les écueils et les remises en cause, semble nécessaire avant tout pour faire de son enseignement un chantier en perpétuelle construction et en constante « innovation ». C’est en ce sens que j’entends la possibilité pour tout enseignant d’être un innovateur en puissance. Cela signifie donc, si l’on adopte un tel point de vue, la nécessité première de la part de l’innovateur pédagogique d’une réflexion anthropologique et philosophique de son enseignement – au sens d’une pensée de l’humain, finalité première de tout acte éducatif –, traçant par là même une ligne de conduite donnant pleinement sens à son action et permettant in fine de forger une éthique. Les rôles et responsabilités afférentes passeront alors inévitablement par une démarche professionnelle portant sur 1) une connaissance de soi, – travail effectué en amont de la séance –, 2) une conception pédagogique qui soit fidèle aux valeurs définies lors de l’acte d’enseignement et 3) un rayonnement qui déborde bien au-delà de la classe. Tel est le parti pris que je me propose de développer et d’argumenter lors de cet exposé.

Télécharger l’article« Tout enseignant est un innovateur pédagogique en puissance. » Philippe FELLERAT